Ces initiatives inspirantes et écologiques de coiffeurs

Pour le consommateur soucieux de l’environnement, trouver un coiffeur en accord avec sa propre démarche écologique peut être difficile. Loin des clichés, de plus en plus de coiffeurs s’engagent dans la transition écologique, et certains y vont même plutôt fort !

intérieur salon de coiffure coloration végétal

Des coiffeurs de plus en plus soucieux de l’environnement

L’essor de pratiques écologiques en salon

Depuis quelques années et comme pour le reste de la société, les coiffeurs sont de plus en plus sensibles à la préservation de l’environnement. Poussés par le contexte réglementaire, les incitations financières de l’Etat ou les conseils des Organisations Interprofessionnelles telles que l’Unec, les salons évoluent aujourd’hui vers plus de pratiques vertueuses. Impulsées par les chefs d’entreprises ou les salariés, celles-ci sont très diverses : installation de douchettes écologiques, rénovation des bâtiments, utilisation de produits capillaires sans ammoniaque, tri des déchets, etc.

application coloration végétale au pinceau

L’essor de la coloration végétale et des soins naturels pour cheveux 

En parallèle, l’attrait des coiffeurs pour des produits techniques bien plus écologiques s’est aussi développé. C’est notamment le cas pour la coloration végétale et pour les soins bio pour cheveux, très tendances depuis plusieurs années. De plus en plus de coiffeurs suivent des formations à la coloration végétale, afin de proposer une alternative 100% naturelle et réellement écologique aux colorations classiques. Aujourd’hui, si on cherche un coiffeur écolo près de chez soi, on en trouve en général à quelques kilomètres !

Le recyclage des cheveux en salon, une habitude prise par les salons

En quelques années, le recyclage des cheveux en salon de coiffure est entré dans les mœurs, porté par des initiatives innovantes telles que l’entreprise Capillum, devenue aujourd’hui le premier réseau de recyclage du cheveu en France. Plus de 3000 coiffeurs recyclent aujourd’hui les cheveux grâce à Capillum, qui est d’ailleurs partenaire de Couleurs Gaïa. Les cheveux récoltés sont transformés pour servir de tapis de paillage pour les cultures et les forêts.

Tapis de paillage cheveux recyclés Capillum

Une forte demande de la part des clients en salon

Ces évolutions du monde de la coiffure sont bien-sûr aussi tirées par la demande des consommateurs, de plus en plus exigeants et regardants en matière d’écologie. Chez Couleurs Gaïa, des coiffeurs partenaires nous confient régulièrement qu’avant de proposer la coloration végétale et bio dans leurs salons de coiffure, ils perdaient un nombre de consommateurs de clients considérable, car bon nombre de consommateurs d’aujourd’hui recherchent uniquement des services à base de produits naturels et certifiés.

Des coiffeurs historiques, pionniers en matière d’écologie

Comme dans toute profession, ce sont d’abord une poignée de coiffeurs précurseurs qui ont montré l’exemple en matière d’écologie, avec des initiatives inspirantes. Sans surprise, beaucoup utilisent les colorations Couleurs Gaïa et recyclent les cheveux coupés grâce à Capillum.

Du mobilier en carton recyclé chez Un Hair Naturel (coiffeur à Nantes)

Un Hair Naturel est un des tous premiers salons à avoir proposé uniquement des services de colorations 100% naturelles en France. Le groupe comprend aujourd’hui 6 salons bio, tous basés à Nantes et en région nantaise. Précurseur en matière d’écologie, Un Hair Naturel cherche à réduire son empreinte carbone de manière très large (recyclage des cheveux avec Capillum, suivi précis des consommations d’eau et d’électricité etc.). Un exemple : toutes les consoles de coiffage du groupe sont « upcyclées » : fabriquées en local, à partir de cartons réutilisés !

console de coiffage recyclée salon Un Hair Naturel

Une politique zéro déchet chez Guy Salomon (coiffeur à Molsheim et Brumath, proches de Strasbourg)

Précurseur, Guy Salomon utilise par exemple des douchettes écologiques depuis plus de 10 ans. Ses salons sont d’ailleurs labellisés Mon Coiffeur s’Engage depuis plusieurs années.

Salon de coiffure Guy Salomon, engagement écologique

Ce coiffeur écolo avant l’heure est de plus passé au « presque » zéro déchet pour ses salons. Pour cela, il a complètement revu ses approvisionnements, en privilégiant le made in France et les fournisseurs proposant des solutions éco-responsables pour les salons de coiffure. Guy a réussi à mobiliser ses équipes, avec un travail sur les valeurs, puis sur l’autonomie et la responsabilisation de chacun dans la structure. Des applications concrètes ont rapidement vu le jour : recyclage systématique de tous les déchets triables, vente en vrac de shampoings et autres produits capillaires, installation d’une pompe à chaleur etc. Niveau déchet, les salons produisent désormais une poubelle de 30L de déchets non recyclables par mois !

Vente de fripes vintage chez Mme Sans Gêne (coiffeur à Toulouse)

Salon de coiffure tendance et iconique de Haute-Garonne, Mme Sans Gêne est un salon vintage années 60s-70s. Pour façonner un lieu à son image, sa fondatrice Elodie s’est donc naturellement tournée vers la seconde main. Sols, crédences, mobiliers et accessoires ont été chinés avec le plus grand soin. Depuis quelques temps, ce salon de coiffure engagé propose même des fripes à ses clientes. Les vêtements proposés sont soit issus des garde-robes de l’équipe, soit du stock d’une friperie toulousaine. La démarche plaît beaucoup aux clientes !

photo équipe Madame Sans Gêne salon de coiffure

Une nouvelle génération de coiffeurs engagés :

Très sensible à la préservation de l’environnement, la jeune génération de coiffeur s’engage elle aussi dans une démarche éco-responsable !

La vente en vrac chez 19bis côté Cour (coiffeur à Bouguenais, en Loire Atlantique)

Portrait coiffeuse salon 19 bis cote cour

Recyclage et dons de cheveux à des associations, shampoings solides, coloration végétale… Ce salon de coiffure propose une palette de produits et services écologiques, qui vont parfois au-delà de la coiffure (accessoires pour cheveux réalisés à partir de tissus de seconde main par exemple). Le salon est aussi engagé dans l’économie locale, en proposant un paiement avec Moneko, monnaie locale et responsable de Loire Atlantique.

Au salon, Manon et son équipe essayent aussi de convaincre un maximum de leurs clients de passer aux shampoings rechargeables et à l’achat en vrac de cosmétiques. Chaque cliente est ainsi sensibilisée aux atouts environnementaux de la démarche (réutilisation à l’infini des flacons en verre, réduction des déchets), mais aussi à ses avantages économiques (shampoings moins chers à l’achat en recharge). Le dispositif vrac est aussi très visible dans le salon, afin de susciter la curiosité et de donner envie de s’engager dans la démarche. Résultat : 20% des ventes du salon se font désormais sur de la recharge ou du vrac !

Découvrez l’interview de Manon, coiffeuse au salon 19bis Cöté Rue, qui nous partage son expérience en tant que partenaire Couleurs Gaïa.

L’utilisation de mobilier de seconde main chez Gaittara (coiffeur à Paris 10e)

Ouvert récemment dans le 10e arrondissement de Paris, ce salon géré par une mère et sa fille est un lieu à l’ambiance particulièrement cosy. Luisa et sa maman Catherine ont chiné ou réutilisé la majorité du mobilier (fauteuil, armoires de grand-mère etc.) pour recréer une atmosphère « comme à la maison », particulièrement tendance.

C’est d’ailleurs ce que font bon nombre de nos coiffeurs partenaires, comme Kokliko, coiffeur végétal à Caen et dont tout le mobilier est de seconde main.

meubles recyclés salon de coiffure bio Gaittara

Ces exemples montrent qu’il est possible d’intégrer des gestes écoresponsables dans toutes les facettes du métier de coiffeur !

Au-delà de ces pratiques, l’utilisation de produits écologiques n’est pas à négliger. Pour être en phase avec notre démarche écologique chez Couleurs Gaïa, nous avons à cœur de maîtriser entièrement la filière de nos plantes. Pour en apprendre davantage sur ce sujet, découvrez notre article dédié : Fabrication des colorations végétales : éthique, qualité et traçabilité.

Le reste de l'actu

Ils sont coiffeurs en végétal et racontent – Mireille Denis
23 mai 2024
Coiffeur végétal : peut-on bien vivre de son métier ?
17 avril 2024
Pondichéry : le shampoing solide aux plantes ayurvédiques
28 février 2024
Coiffeurs et consommateurs : des attentes nouvelles
12 janvier 2024
Comment faire un Noël de manière plus écologique ?
22 décembre 2023