Comment lire les étiquettes des cosmétiques ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous préoccuper des produits que l’on utilise pour entretenir nos chevelures mais, encore faut-il comprendre toutes les mentions indiquées sur les étiquettes. Dans cet article, nous vous donnons des conseils pour comprendre les étiquettes de vos cosmétiques.

I… N… C… I… ? Qu’est-ce que c’est ?

« International Nomenclature of Cosmetic Ingredients ». Il s’agit de la composition précise de ce qui se trouve dans un produit cosmétique. Les ingrédients sont présentés dans l’ordre décroissant, c’est-à-dire que le premier de la liste est celui présent en plus grande quantité.

Les ingrédients en concentration inférieure à 1% en bas de liste peuvent être mentionnés dans le désordre. Mélange de latin et d’anglais, décrypter la liste INCI n’est pas chose facile ! Couleurs Gaïa vous aide à y voir plus clair.

Certains ingrédients sont à surveiller car allergènes ou néfastes pour la santé :

• Les parabènes : utilisés comme conservateurs dans les cosmétiques et responsables de nombreuses allergies, ils font parler d’eux depuis de nombreuses années. Certains ont été interdits en 2014 (isobutyl, isopropyl, benzyl, pentyl, phenylparaben) car considérés comme perturbateurs endocriniens, d’autres sont encore autorisés en faible quantité mais non sans risque.

• Les silicones : on les retrouve dans la liste Inci par leur terminaison en -cone ou -xane. Ils sont pointés du doigts car ce sont des perturbateurs endocriniens. Ils sont aussi mauvais pour l’environnement car peu dégradables.

• Le Laureth Sulfate : utilisé comme tensioactif (permet aux corps gras de la formule de se disperser dans l’eau) et agent moussant dans les shampoings et gels douche, il est irritant et desséchant pour le cuir chevelu et la peau.

• Le Phénoxyéthanol : fait partie de la famille des éthers de glycol, directement issus de la distillation du pétrole. Souvent utilisé comme conservateur dans les cosmétiques conventionnels, il est allergisant et toxique car facilement absorbé par voie cutanée.

A noter que certains de ces ingrédients sont présents dans bon nombre de colorations capillaires.

Comment décrypter les ingrédients bio et naturels dans la liste INCI ?

Dans les produits capillaires naturels et bio, on retrouve souvent des extraits de plantes, des huiles végétales, des huiles essentielles… Pour les repérer dans la liste des ingrédients, voici quelques conseils :

• Les extraits de plantes portent la mention « extract » à la fin de leur nom latin.
• Les huiles végétales sont reconnaissables grâce à la dénomination « oil ».

D’autres actifs sont souvent présents dans les produits capillaires certifiés bio :

• L’eau « Aqua »
• Les conservateurs pour préserver les produits cosmétiques d’une contamination. Seulement 5 sont autorisés dans la charte Cosmébio : l’acide benzoïque et ses sels, l’alcool benzylique, l’acide salicylique et ses sels, l’acide sorbique et ses sels, l’acide déhydroacétique et ses sels.
• Les parfums pour apporter une odeur agréable au produit. En cosmétique bio, sont autorisées uniquement les huiles essentielles qui sont mentionnées par leur nom latin dans la liste INCI.

Bon à savoir : dans la liste INCI d’un produit cosmétique certifié bio, les ingrédients issus de l’agriculture biologique sont indiqués par un astérisque.

https://www.couleursgaia.com/savoir-faire/le-principe-de-la-coloration-vegetale/

Les soins Couleurs Gaïa sont labellisés Cosmos Organic et respectent un cahier des charges bien précis :

• 95% minimum d’ingrédients d’origine naturelle sur le total du produit, avec limitation stricte des ingrédients d’origine pétrochimique (liste d’ingrédients autorisés avec dosage maximal)
• 95% minimum d’ingrédients bio sur l’ensemble des ingrédients pouvant être bio
• 20% minimum d’ingrédients bio sur le total du produit (car l’eau, l’argile ou d’autres composants naturels ne sont pas labellisables)

Cosmébio, le label cosmétique bio et naturelLes produits de soin Couleurs Gaïa

Depuis quelques années, il existe des sites et des applications pour aider les consommateurs à déchiffrer les listes INCI. Deux sites se distinguent : La Vérité sur les Cosmétiques et l’Observatoire des Cosmétiques.

PAO : jusqu’à quand peut-on utiliser ses cosmétiques ? 

Pour savoir si votre produit est toujours utilisable, regardez la PAO (Période Après Ouverture). Celle-ci est indiquée par un logo représentant un pot ouvert accompagné d’un chiffre qui définit le temps (en mois) pendant lequel le produit peut être utilisé.

Autres indicateurs si vous ne vous rappelez pas à quand remonte l’ouverture de votre produit, fiez-vous à l’aspect, la texture, l’odeur et la couleur de votre produit. Ne prenez pas de risques si vous avez des doutes !

Triman ou le super héros du recyclage ! ♻️

Ce logo vous indique si les packagings recyclables font l’objet d’une consigne de tri. Obligatoire depuis 2015, il se trouve sur les emballages recyclables comme les étuis, les cartons d’emballages, les bouteilles ou les flacons en plastique, sur leurs bouchons ou couvercles, les notices, les supports dématérialisés (site internet) …
Le logo Triman est utilisé en cosmétique mais également sur tous produits du marché pouvant faire l’objet d’un recyclage.
Dès que vous verrez le logo Triman dites-vous qu’ « Il est favorable de trier ce produit pour qu’il soit ensuite recyclé. »

A votre tour d’être consomm’acteur en passant à la loupe vos soins de beauté !

Le reste de l'actu

Comment lire les étiquettes des cosmétiques ?
22 mai 2020
Les colorations végétales Couleurs Gaïa labellisées bio
18 mai 2020
Formations à distance et conférences en ligne sur la coloration végétale
28 avril 2020
Coloration capillaire : comment patienter sereinement jusqu’à la réouverture des salons ?
21 avril 2020
Comment espacer ses shampoings ?
21 avril 2020

Social Wall

Aujourd'hui, zoom sur l’Harad, une des plantes ayurvédiques présente dans nos colorations. 🧐🌿
🌱 La poudre d'Harad nettoie les cheveux et les hydrate tout en stimulant leur repousse. Elle est ...